Réintroduire au Parlement le Projet de loi sur l’interdiction des thérapies de conversion

Près d’un mois après les résultats des dernières élections, les Canadiens attendent avec impatience que le Parlement entame sa 44e session et que de nouveaux projets de loi soient présentés. L’un de ces projets de loi très attendus est l’interdiction des thérapies de conversion. Le Projet de loi C-6 : Loi modifiant le Code criminel (thérapie de conversion) a été adopté par la Chambre des communes en juin dernier. Toutefois, le Sénat a été ajourné pour l’été avant d’avoir pu voter sur le Projet. Malheureusement, la nouvelle élection a annulé tous ces progrès.

Même si le gouvernement fait table rase du passé, la plupart des problèmes auxquels sont confrontés les femmes et les enfants queer et trans continuent d’exister. La thérapie de conversion a été dénoncée par des organisations internationales et nationales comme étant inefficace, psychologiquement dangereuse et, discriminatoire. Cette thérapie est connue pour entraîner l’anxiété, la dépression, la honte et le suicide.

Les électeurs doivent contacter leurs députés afin d’insister que cette interdiction ne soit pas abandonnée pour la deuxième fois. Il est impératif de protéger la dignité, la vie, la liberté et la sécurité de toutes les femmes, y compris celles qui font partie de la communauté LGBTQ2+.

Published by sumayasherif

3L French Common Law student at the University of Ottawa

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: