Comment soutenir au mieux les avocates qui sont mères

Déjà, après quelques mois sur le marché du travail en pratique privée, je constate les sacrifices que font les avocates qui sont mères dans le but de soutenir simultanément leurs vies professionnelle et familiale. Tout comme chez d’autres professions, plusieurs avocates ont dû apporter leurs enfants au bureau ou se tailler un nouvel horaire pendant la pandémie, alors que les écoles et les services de garde étaient fermés. Des sondages révèlent aussi que la décision de fonder une famille pèse lourdement sur ces femmes qui, bien qu’elles veuillent des enfants, se sentent incapables ou coupables d’être en arrêt de travail après l’accouchement. Selon l’avocate Leena Yousefi, qui a elle-même vécu l’expérience d’avoir un enfant et de travailler en pratique privée, tous les cabinets peuvent mieux soutenir les avocates qui sont mères avec la mise en œuvre de quelques changements : adopter un modèle de travail hybride et offrir un horaire flexible permettent aux mères d’organiser leur horaire selon les besoins de leur(s) enfant(s). Mieux préparer les congés de maternité, en déléguant certaines tâches à une collègue pendant une période prédéterminée, donne également l’occasion aux mères de s’absenter en sachant que leurs clients sont en bonnes mains.


Photograph: Cavan Images/Getty Images/Cavan Images RF

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: